Retour à la page précédente

Hyla arborea Linnaeus, 1758

FR Français : Rainette verte
EN English : European tree frog
DE Deutsch : Europäische Laubfrosch
ES Español : Ranita de San Antonio
Hyla arborea

Classification

La rainette verte appartient à la famille des Hylidés. Son statut de conservation est "préoccupation mineure" (IUCN, consulté le 30 janvier 2012).

Distribution

Cette espèce se rencontre depuis la péninsule ibérique et la France jusau'à l'Ouest de la Russie et le Caucase, et au sud vers les Balkans et la Turquie. Elle est globalement absente de la Scandinavie, sauf à la pointe sud de la Suède. Elle a été introduite au Royaume-Uni, mais elle y est maintenant considérée comme éteinte!

Elles se rencontrent dans les milieux marécageux et boisés, toujours à proximité de l'eau.

Carte

Description

Cette espèce ne dépasse pas 5 cm. Elle est d'une couleur vert intense, mais peut être aussi jaune pâle, brun gris, jaune vert ou bleu vert selon la saison et le milieu ambiant. Le ventre est blanc et la peau est lisse. Elle a une marque sombre qui part de l'oeil et se termine au bas des flancs. On observe un liserai blanc au-dessus de cette tâche sombre. Elle a des disques adhésifs à chaque extremité des doigts qui lui sert à grimper sur toutes les surfaces, même si celles-ci sont lisses et verticales. Les pattes postérieures sont partiellement palmées.

Les mâles ont un sac vocal assez gros. Lorsqu'il est gonflé, il est plus grand que sa tête.

Les tétards présentent une crête dorsale marquée et se déplacent avec des mouvements vifs et rapides semblables à ceux des alevins.

Alimentation

Leur régime est composé d'insectes.

Reproduction

La reproduction a lieu au printemps, de mars à juin. Les mâles arrivent en premier au lieu de reproduction, en général des trous d'eau peu profond avec beaucoup de végétation et peu de courant. Ils attirent les femelles grace à leur chant. Les femelles pondent entre 800 et 1'000 oeufs en petits paquets que le mâle attache à des tiges ou des branches.

Les tétards mettent 90 jours pour se métamorphoser. 

Moeurs

Cette espèce est nocturne. Elle passe la journée, immobiles pendant plusieurs heures, à prendre le soleil sur une branche, toujours à proximité d'un point d'eau. On peut également en apercevoir le soir près des points d'eau d'un jardin (gamelle pour chien, mare, etc.). C'est une espèce bruyante et les mâles forment des choeurs nocturnes sonores charactéristiques constitués d'une sorte de "waka-waka" répétitif.

Elle hiberne d'octobre à mars, soit dans la vase, soit dans une anfractuosité dans un mur ou sous un tas de feuilles mortes.

Leur espérance de vie est de 15 ans.