Retour à la page précédente

Rana temporaria Linnaeus, 1758

FR Français : Grenouille rousse
EN English : Common frog, European common frog, European common brown frog
DE Deutsch : Grasfrosch
ES Español : Rana bermeja
Rana temporaria

Classification

La grenouille rousse appartient à la famille des Ranidae. Son statut de conservation est "préoccupation mineure" (UICN, consulté le 21 octobre 2012).

Distribution

La grenouille rousse se rencontre du niveau de la mer jusqu'à 3000 mètres d'altitude. On la trouve du nord de l'Espagne, du nord de l'Italie et du nord de la Grèce jusqu'au nord de la Scandinavie et à l'ouest de la Sibérie et au nord du Kazakhstan.

C'est l'amphibien qui atteint les altitudes les plus hautes: 1600 mètres dans le Jura, 1800 mètres dans le Massif central, 2600 mètres dans les Pyrénées et 2800 mètres dans les Alpes. Elle est très présente dans les montagnes.

Elle vit dans n'importe quel type d'habitat humide: bois, landes, dépressions prairiales, terres cultivées, parcs et jardins.

Dans le nord, elle préfère les milieux terrestres et ne retourne à l'eau que pendant les périodes de reproduction et d'hivernage. Dans le sud, elle peut rester à proximité des mares et des ruisseaux.

Carte   

Description

La grenouille rousse mesure entre 50 et 65 mm en plaine. La femelle est plus grosse que le mâle. En altitude, le mâle mesure entre 70 et 80 mm et la femelle entre 75 et 85 mm.

La coloration du corps est extrêment variée. En général, le dessus du corps est de couleur jaune-rouge à brun-noir, souvent avec des taches sombres. Entre les épaules se dessine souvent une marque sombre, glandulaire, en forme de chevron.

Le mâle possède un sac vocal interne qui produit parfois sur la gorge un reflet bleuâtre.

Alimentation

La grenouille rousse se nourrit d'arthropodes comme des petits insectes ou crustacés, d'arachnides, mais aussi de mollusques (limaces, vers de terre) et des larves d'amphibiens. Elle capture ses proies en lançant sa langue gluante sur eux.

Les têtards se nourrissent d'algues, de détritus, de protozoaires ou de pollen.

Reproduction

Dès la sortie de l'hibernation, vers janvier-février ou plus tard en montagne, les grenouilles rousses migrent en masse, de nuit, vers leur site de reproduction. Elles peuvent alors parcourir 1 à 2 kilomètres. Les sites de reproduction sont en général des pièces d'eau stagnantes: mares, fossés, ornières forestières, dépressions inondables ou ruisseaux.

Les mâles se rassemblent à la surface de l'eau et commencent à chanter en choeurs la nuit pour attirer les femelles. Le coassement est un ronronnement sourd, monotone, comme le bruit d'un train qui passe au loin.

Le mâle s'agrippe à la femelle de ses pattes avant et l'enserre puissamment sous les aiselles (amplexus axillaire). Des callosités nuptiales rugueuses disposées sur ses doigts avant l'empêche de glisser. Lorsque la femelle pond ses oeufs, le mâle les fertilise au fur et à mesure avec son sperme.

La femelle pond de 700 à 4500 oeufs en amas gélatineux déposés sur le fond, sur la végétation ou flottant à la surface d'eaux peu profondes. Elle quitte ensuite l'eau tandis que le mâle y reste plus longtemps pour s'accoupler avec d'autres femelles. Il y a en effet deux fois plus de femelles que de mâles sur les sites de reproduction!

Les oeufs donneront naissance à des têtards en 1 à 3 semaines. Ceux-ci mettront 2 à 3 mois jusqu'à leur métamorphose en grenouillettes.

Moeurs

La grenouille rousse est active de jour comme de nuit, mais reste cachée les jours de forte chaleur. La vie de l'adulte est caractérisée par des migrations entre trois habitats: le site de ponte aquatique au printemps, le site d'alimentation l'été et le site d'hibernation.

Durant les quatre mois d'hiver, elle hiberne sous une souche ou en s'envasant dans le fond d'un ruisseau ou d'une rivière. En général, ce sont les mâles qui s'installent au fond des points d'eau pour être les premiers occupants le printemps venu. Ils y restent immobiles pour réduire leurs besoins vitaux au maximum et la respiration se fait à travers la peau. Les femelles hibernent souvent sous des feuilles, des rochers, des souches ou dans des sols détrempés.

La grenouille rousse peut vivre de 6 à 10 ans. La maturité sexuelle est atteinte vers 2-3 ans, plus tard en montagne.